Sampler n’est pas jouer : automne

Suite de la saga Nomad’s land. Lire auparavant les deux chapitres précédents : printemps puis été.

Comme l’a raconté Alexandre Laumonier (son créateur) dans un passionnant entretien, la revue Nomad’s land fut une création artisanale élaborée avec deux ou trois bouts de ficelle et beaucoup de motivation. Les deux compères ont beaucoup ramé bénévolement pour faire comprendre leur projet, aux libraires d’abord, puis aux éditeurs lorsque la question de transformer la revue en collection s’est posée (en vain). En dépit du succès critique et public (les ventes ont permis à la revue de se maintenir à flot, sans bénéfices), seuls quatre numéros de Nomad’s Land ont vu le jour. Pour chacun, un thème et une partie hors-sujet.

NL a été conçue comme un mix, une sorte de collage de textes entrant en résonnance entre eux. Ces textes, devenus des références incontournables aujourd’hui, sont pour la grande majorité issus du monde anglo-saxon. Ceci est d’autant plus à souligner qu’aucun d’entre eux n’étaient alors traduits en français, d’où le mérite de cette revue d’entamer une telle tâche. Ils ont pour particularité d’étudier la pop music sous des aspects inhabituels : musicologique, sociologique, anthropologique, technique, historique ou philosophique. Ils ne craignent pas la pluridisciplinarité ou les approches intuitives et poétiques.

Cet extrait d’une note de lecture parue dans Spike Magazine au sujet d’un des livres que NL a traduit (DJ Culture d’Ulf Poschardt) est assez représentatif de cette nouvelle façon d’envisager l’étude musicale :

Poschardt manages to write about DJ culture in a scholarly but informal style, interweaving quotes from DJs with citations of numerous critical theorists. In the hands of a less thoughtful writer, this could have resulted in clumsy prose, but Poschardt uses nuggets of academic theory to persuasively emphasise the radical shift during this century that has happened to music, DJs and society itself because of technology. Chris Mitchel

***

En seulement 4 numéros, Nomad’s Land a couvert les courants musicaux majeurs du 20e siècle.

1

Le premier numéro se consacre aux ambiances, et en particulier à ce qu’on appelle l’ambient, dont l’un des plus célèbres tenants est Brian Eno (par ailleurs connu pour son travail de producteur avec U2 notamment). Y sont envisagés notamment les rapports du son et de l’espace et le rôle majeur de la technique dans la conception de la musique.

2

La seconde livraison est dédiée au rock psychédélique ouest-allemand des années 70. Ce courant musical singulier est connu sous deux noms : les allemands parlent de kosmische musik alors qu’il est appelé familièrement krautrock par les Britanniques. Il se caractérise par l’emploi de l’électronique et le détournement des instruments traditionnels du rock. Il est fortement influencé par le Velvet Underground de Lou Reed et John Cale, ainsi que par Karlheinz Stockhausen, et a donné naissance à des groupes cultes tels que Amon Düül I et II, Can, Tangerine Dream, Ash Ra Tempel, Popol Vuh, Neu, Faust et bien sûr le mondialement connu Kraftwerk.

3

Troisième étape : la passionnante question du sample dans plusieurs genres tels que le hip-hop, le rap ou les musiques du Quatrième Monde. Le premier article donne d’emblée la tonalité: sampler n’est pas piller, c’est créer. L’oeuvre originale s’en trouve revitalisée.

4

Coda. Exploration du blues et de ses origines. A noter également le portrait fascinant de Louis Thomas Hardin alias Moondog, clochard céleste de la musique contemporaine.

L’aventure Nomad’s land s’est achevée en 1999 pour donner naissance aux éditions Kargo.

Suite et fin de la saga Nomad’s land dans Sampler n’est pas jouer : hiver.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sampler n’est pas jouer : automne »

  1. Ping : Sampler n’est pas jouer : été « Issue21

  2. Ping : Sampler n’est pas jouer : hiver « Issue21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s